Interview de Eli ”Paperboy” Reed

Résumé : Interview de Eli ”Paperboy” Reed réalisée le 02-05-2010.

Eli « Paperboy » Reed était de passage à Paris pour présenter son nouvel album « Come and get it » (dont la sortie est prévue pour le 3 mai 2010). Il a accepté de répondre à mes questions à quelques minutes de monter sur la scène du Nouveau Casino de Paris.

Te voilà de retour avec ton nouvel album. De quoi parle-t-il ?

Eli « Paperboy » Reed : Cet album parle d’amour en général : avoir le cœur brisé, courtiser sa dulcinée, …

J’ai entendu parler d’une édition vinyl. Qu’en va-t-elle être disponible en France ?

EPR : C’est vrai que nous allons sortir une édition vinyl uniquement en Europe, qui sera disponible début mai.

Le titre de l’album est « Come and Get it » (ce qui signifie « obtiens-le »). A qui t’adresses-tu en disant cela ? Plutôt à la gente féminine ou au public en général ?

EPR : A tout le monde ! Il n’y a pas réellement de volonté de transmettre un message avec ce titre d’album. C’est juste le nom d’une chanson, le 1er single de l’album. Ce n’est pas un bon titre? (rires)

Si, bien sûr !… En ce qui concerne la pochette, tu te trouves dans un supermarché, prêt à être acheté…

EPR : J’avais envie de quelque chose d’original. C’est une blague, comme j’ai l’habitude d’en faire.

Ta musique est largement inspirée des chanteurs de soul des années 60. Aujourd’hui, au 21ème siècle, pour quel genre de public fais-tu de la musique ?

EPR : Je ne fais pas de différence entre les gens. Je ne dis pas « cet album n’est pas pour toi ». Ma musique est accessible pour tous ceux qui voudront bien l’écouter et qui comprendront ce que j’ai envie de communiquer. Même quelqu’un qui n’a jamais entendu de musique comme celle là aura peut-être envie de danser en écoutant mes titres.

Parlons de ta jeunesse. Enfant, tu écoutais les vinyls de ton père. Aurais-tu imaginé en arriver là aujourd’hui ?

EPR : Je chantais, mais je n’avais jamais imaginé devenir chanteur. L’idée m’est venue bien plus tard, vers mes 20 ans.

Tu ne pensais pas non plus devenir musicien ?

EPR : Pas du tout.

Et maintenant tu es un chanteur !

EPR : Je pense oui ! (rires)

Quelles sont tes ambitions ?

EPR : J’ai envie de continuer à enregistrer des chansons. Je veux continuer à écrire des textes pour moi ou pour d’autres personnes. Je veux aussi continuer à faire des concerts, même si c’est très éprouvant. Bref, je prends les choses comme elles viennent. Je ne pense pas vraiment au futur.

Sur scène, tes concerts ont la réputation d’être très dynamiques et divertissants. Où trouves-tu cette énergie, cette motivation ?

EPR : La musique que je fais est propice à ce genre de show. Les musiciens (« The True Loves ») ont eux-aussi beaucoup d’énergie. Et puis j’aime être sur scène !

Tu es actuellement en tournée européenne. Tu enchaînes ensuite avec des concerts aux USA. Vois-tu une différence entre le public américain et européen ?

EPR : En fait, ce n’est pas tant l’origine du public qui est différente, mais plutôt les lieux. Il n’y a pas véritablement de public américain et de public européen.

Hier, tu avais un jour de « repos ». En as-tu profité pour visiter Paris ?

EPR : Pas vraiment… C’était un jour de promo. J’ai fait des interviews, des sessions live, … J’ai juste eu le temps d’apprécier un merveilleux dîner !

En tout cas, merci d’avoir répondu à mes questions, et bon concert !

EPR : Merci !

Remerciements à Eli ” Paperboy” Reed, ses musiciens (”The True Loves”), ainsi qu’à Julien et Romain (EMI).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ERROR: si-captcha.php plugin: securimage.php not found.