Quelle est la place des coopératives dans l’immobilier à Marrakech et au Maroc ?

immobilier Marrakech

Dans le secteur immobilier à Marrakech ou ailleurs, on retrouve de nombreux acteurs qui interviennent dans la longue chaîne du développement immobilier. Le Maroc est un pays en plein développement, dans l’ensemble de ses secteurs économiques. Tout comme les autres secteurs, le secteur de l’immobilier avec Cotemedina connait des changements qui lui permettent d’évoluer de la meilleure des manières. Pour l’heure, le secteur est marqué par une offre largement inférieure à la demande, des prix qui ne sont pas toujours accessibles à tout le monde, une augmentation de l’attribution des crédits, et une réglementation visant à s’assurer que toutes les transactions se déroulent en toute légalité et en toute sécurité. Au Maroc existent les coopératives d’habitat organisées en une fédération nationale. L’objectif principal de la Fédération nationale des coopératives d’habitat au Maroc est de devenir un élément de conseil dans le développement et la solidarité.

Mohammedia a accueilli le dernier congrès constitutif de la Fédération nationale des coopératives d’habitat au Maroc. Cette rencontre a été l’occasion d’élire le nouveau bureau exécutif qui est désormais composé de 17 membres sous la présidence d’Arafat Al Mongidi. La rencontre s’est tenue sous le thème « Les coopératives d’habitat, acteur essentiel dans l’économie de la solidarité et partenaire civil dans la rationalisation des politiques publiques ». Ce thème établit clairement la place que les coopératives d’habitat jouent dans le secteur immobilier à Marrakech et au Maroc en général. Ce congrès a également été l’occasion pour les participants de valider les nouveaux statuts de la Fédération, ainsi que le règlement intérieur de cette dernière. La Fédération nationale des coopératives d’habitat au Maroc est à la fois un cadre associatif et professionnel qui s’intègre parfaitement dans la vision à long terme du secteur.

Une vision stratégique dont l’objectif principal est le développement du secteur de l’habitat et la diversification de sa base économique. Le deuxième objectif de la Fédération est de contribuer au développement du logement et à la réduction des prix des biens immobiliers à Marrakech et au Maroc. La Fédération souhaite également faire profiter de sa mission de conseil. Avec son aide, ils pourraient contribuer au développement et faire preuve de solidarité. Le concept de la solidarité efficace est la promotion du logement comme droit fondamental des Hommes. Les coopératives travaillent en partenariat avec l’État et le secteur privé afin que l’environnement ne soit pas négligé et pour faire face aux différentes contraintes financières et juridiques imposées par le système.

Immobilier à Marrakech : Comment y investir correctement ?

immobilier à Marrakech

Marrakech est une ville splendide, pleine de charme située à moins de trois heures d’avion de la plupart des grandes capitales européennes. Depuis le début des années 2000, la ville a séduit et continue de séduire de très nombreux voyageurs et investisseurs prêts à tout pour trouver le bien de leur rêve sur le marché de l’immobilier à Marrakech. Pour ceux qui ont envie de sauter le pas et de s’offrir un joli pied à terre. Comment y investir correctement ?

Investir dans l’immobilier à Marrakech !

Depuis quelques années, le marché de l’immobilier à Marrakech a pris beaucoup d’ampleur. Les promoteurs immobiliers comme l’agence : http://www.mauresque-immobilier.com/ ont tout mis en œuvre pour satisfaire les envies comme les besoins de tous les investisseurs étrangers. Des projets immobiliers pharaoniques avec tout le confort nécessaire, golf, de très haut standing sont sortis de terre comme des champignons. Malheureusement, depuis 2007 et la crise économique internationale, les investisseurs étrangers se sont retirés et sont de plus en plus frileux à investir que ce soit au Maroc ou dans d’autres pays du Maroc.
Les promoteurs sont restés avec de nombreux projets invendus sur les bras. Les prix du mètre carré ont nettement reculés. Dans certains quartiers, la baisse a atteint plus de 25%. Les biens en vente sont nombreux et il a fallu que le secteur se repositionne rapidement pour se tourner vers une demande plus locale, plus nationale en respectant les besoins et les envies des investisseurs marocains.

Faire une bonne affaire immobilière à Marrakech !

Néanmoins de bonnes affaires sont toujours à faire sur le secteur de l’immobilier à Marrakech. Quelques petits conseils pour trouver le bien de ses rêves et faire une excellente affaire.
De nombreux projets immobiliers ont été abandonnés depuis 2007 mais tout n’est pas perdu pour autant. De nouveaux projets ont vu le jour et les prix sont devenus plus attractifs que ce soit pour les investisseurs locaux comme internationaux qui reviennent petit à petit que ce soit pour un investissement locatif ou saisonnier et même pour s’y établir plus durablement.
Vous pourrez trouver un appartement haut standing comme une petite maison au calme à quelques dizaines de kilomètres de Marrakech pour une enveloppe moyenne de 100 000 euros en négociant bien et rechignant sur quelques petits détails. Pensez à faire appel à un professionnel du secteur afin de vérifier que le bien est bien titré et qu’il dispose de toutes les autorisations légales pour la vente avant de devenir propriétaire car de nombreuses surprises ou vices cachés refroidissent les acheteurs.
Il ne vous reste plus qu’à saisir la bonne affaire sur le marché de l’immobilier à Marrakech !

Les crédits dans l’immobilier à Marrakech et au Maroc

immobilier à Marrakech

On constate que pendant la saison estivale les activités dans le secteur immobilier que ce soit à Marrakech ou ailleurs, prennent beaucoup d’ampleur. Les organismes de financement et les promoteurs immobiliers comme ChicRiad s’engouffrent dans cette faille et font le maximum pour attirer et intéresser le plus de clients possible à leurs produits. C’est ainsi qu’on assiste à des avalanches d’offres tout aussi attrayantes les unes que les autres, le potentiel acquéreur est donc dans l’embarras du choix quand il doit déterminer quelle est l’offre ou le bien qui lui conviennent le mieux. Beaucoup d’organismes financiers proposent des crédits à taux variables qui sont certes moins chers, mais plus risqués que les crédits à taux fixes. En général, la baisse du crédit destiné à l’investissement immobilier tient sa source de la diminution de 2,5% des facilités de trésorerie qui sont allouées aux sociétés non financières du privé, cette diminution a eu lieu en mai 2015.

Si on étudie les statistiques émises par Bank Al-Maghrib, on se rend compte que les crédits à la consommation ont connu une augmentation de 0,9%, pendant que les crédits immobiliers ont augmenté de 0,2%, entraînant ainsi une hausse de 0,6% des crédits immobiliers en glissement annuel. Toujours en glissement annuel, la baisse des crédits bancaires serait la conséquence du repli des facilités de trésorerie à hauteur de 2,1%, la diminution continuelle des crédits à la promotion immobilière qui sont passés de 8% à 6,4%, et ainsi qu’à la baisse de la progression des concours à l’équipement qui sont passés de 1,9% à 1%. Des situations qui peuvent plaire ou non aux différents intervenants de la filière de l’immobilier à Marrakech et au Maroc.

On peut également observer une augmentation dans l’octroi des crédits à la consommation qui sont passés de 11,5% à 11,8%, pendant que les prêts pour les investissements immobiliers à Marrakech ou ailleurs, ont évolué comme le mois précédent. L’évolution en dents de scie que l’on observe vient après une année 2015 assez difficile. Une répartition des différents crédits bancaires par l’objet démontre que les prêts destinés à l’investissement immobilier se sont stabilisés à 6,2% alors qu’ils étaient à 0,6% en 2013. Par contre le volume des opérations a continué à progresser d’environ 11,9% par rapport à l’année dernière. D’après le rapport de la banque centrale, l’évolution observée a été favorisée par la diminution des prix dans la plupart des grandes villes.